Retour à l'accueil
Théâtre : "Le chauffeur de ces dames"
Lire un extrait de la pièce
Cette pièce vous intéresse
Les acteurs
Résumé de la pièce
Commentaires
Simone
Une allure de vieille fille, un peu pocharde, accro à la cigarette.
Pas de boulot, elle est logée et nourrie par Ursule.
Elle a perdu son permis de conduire à la suite d'un contrôle d'alcoolémie.
Simone entre en scène avec son journal favori, "La Planète", dans les mains et elle s'attaque aux mots croisés. Le premier mot, trouvé laborieusement, la met dans tous ses états.
Arrive Ursule qui cherche Gisèle, la seule à pouvoir la conduire à la gare pour accueillir un gros client. Lorsque celle-ci arrive, essouflée, paniquée, elle informe tout le monde qu'elle vient de perdre son permis. Panique puis colère chez Ursule qui a besoin, pour son job, de se déplacer un peu partout et à n'importe quelle heure.
C'est Gisèle qui suggèrera d'embaucher un chauffeur et c'est ainsi que Marc-Antoine deviendra "Le chauffeur de ces dames".
Suivent quelques pugilats pour savoir laquelle aura l'immense privilège d'être emmenée par Marc-Antoine.
Un soir, ces dames sont parties pour une soirée, sauf Thérèse qui a des corrections à faire. Marc-Antoine les a conduites et il devra retourner les chercher à la fin du film.
En attendant, il entre dans le salon et y trouve Thérèse.
C'est un gros choc et pour l'un et pour l'autre. Ils se reconnaissent  aussitôt : ils étaient mariés et s'entendaient très bien, jusqu'à ce que Marc-Antoine, stupide mâle, s'amourache d'une gamine qui le larguera rapidement.
Bienveillance et compassion, le couple pourrait bien se reformer.
Les trois autres dames arrivent furieuses : elles ont du prendre un taxi.

Mon ressenti
Pour moi, cette pièce est un vaudeville.
Déjà j'ai eu beaucoup de plaisir à l'écrire : elle était la suite d'un pari entre quatre femmes, peu ou pas aguérries à la scène, et un homme, un chevronné des planches, tous des amis, et il était, finalement assez amusant de coller mes personnages aux actrices, alors qu'habituellemnt c'est plutôt l'inverse qui se produit.
Sortie en fin 2009.
Elle a été peu jouée, mais à connu un franc succès. Et j'avoue que je la verrai bien reprise par une autre troupe (avec ou sans ma participation)

Facile à mettre en scène, elle me paraît bien équilibrée avec
Acte I, 9 scènes, 15 pages/49
Acte II, 8 scènes, 16 pages/49
Acte III, 18 scènes, 18 pages/49.

Un entracte peut être le bienvenu à la fin de l'acte 2.

Le Maine Libre Dimanche le 29/11/2009

Raymond Fontenay met en scène ses amis de Courdemanche.
L'auteur a écrit "Le chauffeur de ces dames" sur un défi lancé au cours d'une soirée.
Pour les décors, c'est couture pour ces dames et menuiserie pour monsieur. Un tissu coloré pour une ambiance vaudevillesque.
C'est le ton de la pièce. Une première pour Raymond Fontenay plutôt habitué aux énigmes et aux suspenses. "Mais, assure-t'il, je me suis bien amusé en écrivant cette pièce".
Auteur, décorateur, metteur en scène, Raymond Fonetnay fera également une apparition de quelques minutes sur scène. L'occasion de sortir des coulisses, de sentir la salle, d'affronter le regard et l'avis du public.

L'Écho de la Vallée du Loir - 18/12/2009

Une réussite, une salle comble, quelques chaises ont été rajoutées : un vrai succès, toute la troupe s'est donnée à fond. Que de rires, de marques d'attention, là où Raymond souhaitait qu'elles soient.
À la fin du spectacle, une ovation, la salle entière est debout et des applaudissements à tout rompre. Pour les trois nouvelles actrices, le retour du public fut une bien agréable découverte, ce qui les a "boosté" pour tout donner.
Les six acteurs ont bien apprécié les remerciements du public et les discussions ensuite avec les personnes présentes furent particulièrement chaleureuses.
Ursule
Élégante, une allure de manager, voix plutôt cassante surtout lorsqu'elle parle à Gisèle ou Simone. Plus mielleuse avec Marc-Antoine.
PDG d'une petite entreprise.
Elle nourrit et héberge les trois autres femmes.
Elle a le bras droit dans le plâtre.
Thérèse
Toute en  douceur, pas feutrés,  voix basse, peu de geste, elle est prof de philo. Divorcée, elle est écrasée par sa solitude.
Ne fait que des courtes apparitions dans la première partie, rôle important ensuite.
Elle est logée et nourrie par Ursule.
Elle n'a jamais pu apprendre à conduire.

Gisèle
40 ans, voire 50, elle est très portée sur les mâles.
Pas de boulot, elle est logée et nourrie par Ursule.
Elle s'accroche souvent avec Simone.
Elle perd son permis de conduire dans le premier acte.
Marc-Antoine La cinquantaine, ancien prof., divorcé et viré de l'enseignement pour une sordide histoire de fesses, il est à la dérive, prêt à accepter n'importe quel travail pour survivre.
C'est ainsi qu'il devient "Le chauffeur de ces dames"
Le livreur Rôle insignifiant, mais il déclenche une prise de gueule entre Simone et Gisèle
(et permet au metteur en scène de jouer les Hitchcock !).