Retour à l'accueil

Accusé de réception


 

Acquisition de ce livre
Le Mans ... rencontres fortuites

Le Mans, 2006, durant la semaine de folie qui se termine par la célèbre course automobile : les 24 Heures.
 

Retrouvant son ancienne tournée de factrice, Nathalie doit faire accuser réception d'une lettre recommandée. Elle découvre un homme anéanti, au bord du gouffre, incapable du moindre ressaut.

Sa journée de travail finie, pourquoi aura-t-elle envie d'aider Julien ? Arrivera-t-elle à lui redonner confiance en soi et désir de vivre ? Pourra-t-elle le libérer de sa naturelle soumission aux femmes ?
Quel jeu étrange joue ce Michel ambigu ?
Quel sera le rôle de Nina, la douce Nina ?


Avec des évènements inattendus comme catalyseurs et la ronde infernale en toile de fond.

Paru en septembre 2006.

Ce que j'en dis :

J'ai eu envie de revenir dans la ville du Mans, ma ville, et de situer mon histoire dans cette période magique qui précède les "24 Heures".
J'en ai des souvenirs, lorsque j'étais ado, dans les années cinquante
: la ville était transformée, comme en ébullition ; dans les rues on voyait de très belles automobiles : le jeu consistait à s'arrêter au même feu, tout près, d'admirer le bijou, de se laisser impressionner par ceux qui étaient dedans et, surtout, d'écouter le démarrage tonitruant. On s'occupait après d'appuyer sur les pédales de sa bicyclette.
Dans ce livre, j'ai aussi mis deux femmes en contact : la tournure prise par leur relation n'était pas prévue au début. Comme quoi la construction d'un roman n'est jamais figée.

Nota : que ceux qui n'aiment pas les courses automobiles, trop bruyantes, trop polluantes, trop coûteuses, trop dangereuses… se rassurent : ils n'assisterons qu'à une séance d'essais du côté du virage d'Arnage. Une demi-page.
Revue de presse

Le Mans maville.com
. Décembre 2006.

Pour son quatrième roman, Raymond Fontenay nous ramène au chef-lieu de la Sarthe pour une nouvelle aventure humaine, sociale, affective. Le Manceau de souche est à l'aise ici : il trace les portraits de ses personnages avec précision et n'oublie pas d'étoffer le récit en donnant des détails, décrivant les lieux, les évènements, notamment la "folle semaine" des 24 Heures qui lui donne sa trame personnelle.
Sans prétention de la part de son l'auteur, ce livre se lit vite, facilement, cultivant même un suspense inattendu pour un tel sujet.

L'Écho de la  Vallée du Loir. Septembre 2006

Quatre personnages dominent cette intrigue qui se déroule au Mans, avec en toile de fond la semaine des 24 Heures.
Qui est Julien, prêt à commettre l'irréparable ? Pourquoi Nathalie, jeune factrice, va-t-elle tout mettre en œuvre pour l'aider à sortir de sa désespérance ? L'amitié de Michel est-elle vraiment désintéressée ? Quel va être le rôle de Nina ?
L'enquête, que Nathalie va mener, fera la lumière sur le passé de Julien et de Michel. Et l'emmènera aussi à y voir plus clair sur elle-même.
Au fil des pages, on se prend de sympathie pour ces personnages, fragiles et, en quelque sorte, si vrais qu'ils pourraient être de la famille ou du voisinage. Jusqu'au dénouement… où les motivations de chacun éclatent au grand jour.
Il ne faut pas boudé son plaisir quand Raymond raconte. Surtout quand, pour une fois, une factrice n'hésite pas à nous affranchir elle-même des mystères qui l'entourent…